Finitions, Traitements de surface
et de dureté

Une fois la pièce réalisée, que ce soit en prototype ou en petite série, un traitement de surface ou de dureté peut lui être appliqué. Le traitement de surface en améliore l'aspect ou les qualités surfaciques (couleur, finesse, résistance à l'usure, à la corrosion,…) tandis que le traitement thermique permet souvent d'augmenter la dureté et ses propriétés mécaniques

À 3D PRINT, nous maîtrisons de nombreux traitements permettant d'améliorer la finition et les qualités de vos pièces.

Finitions & Traitements d'aspect

Ces traitements permettent d'offrir un meilleur rendu esthétique aux pièces réalisée.
Nous proposons les traitements suivants :

Peinture à poudre epoxy
Une poudre de plastique, sans solvant, est appliquée électro-statiquement puis fondue sur la pièce.
Plastique : - Métal :

Peinture au pistolet type carosserie

Peinture liquide
La pièce est recouverte d'une peinture liquide appliquée au pistolet de type peinture de carrosserie.
Plastique : - Métal :

Finition : Teinté masse

Teinté masse
Utilisation de matière teintée en coulée sous vide pour colorer la pièce aussi bien en surface que dans l'épaisseur.
Plastique : - Métal :

finition transparente

Transparent
Utilisation de matière spécifique afin d'avoir un rendu aussi transparent que le verre.
Plastique : - Métal :

Cataphorèse + masquage

Cataphorèse avec masquage
La peinture est déposée par électrophorèse de façon uniforme, y compris dans les parties creuses et arêtes, et résistante à la corrosion.
Plastique : - Métal :

Anodisation en bleu

Anodisation
Dépôt d'une couche d’oxyde protectrice et décorative. Différentes couleurs possibles : bleu, vert, rose, rouge,…
Plastique : - Métal :

Finition brut

Brut d'usinage
Finition standard. La pièce est ébavurée et les marques d'usinage visibles.
Plastique : - Métal :

ABS avec léger ponçage

Leger ponçage
Ponçage simple pour enlever les stries de fabrication.
Plastique : - Métal :

Brossage

Brossage
Passage d'un abrasif dans un même sens pour faire ressortir les stries et donner un bel effet d’usure à la pièce.
Plastique : - Métal :

Polissage

Poli-brillant / Polissage
Polissage de la pièce pour diminuer sa rugosité ou pour obtenir une surface lisse et brillante.
Plastique : - Métal :

Polissage mirroir

Polissage Mirroir
Polissage de la pièce jusqu'à obtenir un effet mirroir.
Plastique : - Métal :

ABS poli

Polissage sur ABS
Polissage de la pièce jusqu'à obtenir un effet mirroir.
Plastique : - Métal :

Microbillage

Microbillage
Projection de microbilles de verre afin de donner un aspect mat à la pièce. La surface en devient très légèrement granuleuse.
Plastique : - Métal :

microbillage avec masquage

Microbillage avec masquage
Projection de microbilles de verre avec masquage pour donner un aspect mat que sur une partie de la pièce.
Plastique : - Métal :

Marquage laser
Marquage de textes ou motifs en filigrane avec un faisceau laser. Le résultat est précis, nettement lisible et durable.
Plastique : - Métal :

Gravure usinage

Gravure usinage
Gravure par enlèvement de matière à l'aide d'un fraiseuse. Le résultat est précis et durable.
Plastique : - Métal :

Sérigraphie

Sérigraphie
Marquage en couleur par dépôt d'encre.
Plastique : - Métal :

Tampographie
Marquage à l'encre grâce à un tampon en silicone notamment sur des pièces avec des zones creuses ou en relief.
Plastique : - Métal :

Traitements thermiques

Les traitements thermiques consistent à modifier la microstructure des matériaux afin d'en améliorer les propriétés mécaniques. Voici les procédés que nous proposons.

  • Carbonitruration : traitement thermochimique qui consiste en la création d’une couche superficielle dure par incorporation de carbone et d’azote. Ce procédé permet d'augmenter la résistance à l’usure et la dureté de la surface de la pièce. Il est particulièrement utilisé pour les pièces nécessitant une grande résistance à l’usure et dont l'épaisseur de la couche ajoutée peut être comprise entre 0,1 et 0,75 mm.
     
  • Cémentation sous atmosphère : processus de diffusion thermochimique qui ajoute du carbone à la surface d’une pièce acier à faible teneur en carbone. La profondeur de diffusion du carbone peut varier de moins de 2mm à 6 mm de la surface. Le noyau de la pièce n’est pas modifié. La cémentation permet d'obtenir des surfaces dures et résistantes à l’usure.
     
  • Trempe sous presse : les pièces chauffées sont maintenues sous contraintes pendant qu’elles sont trempées dans l'huile. De traitement assure un durcissement uniforme et est particulièrement adapté aux pièces de grandes tailles, arrondies ou plates
  • Nitrocarburation : processus de diffusion thermochimique d’azote et de carbone dans la surface de la pièce afin d’obtenir une couche plus dure mais un noyau inchangé. Ce procédé permet d'obtenir une haute résistance à l’usure de la couche superficielle et améliorer la résistance à la fatigue, au frottement, au grippage et à la corrosion. C'est de plus un traitement relativement économique.
     
  • Recuit et détente : la pièce est chauffée, maintenue à température un ou deux heures puis refroidie lentement. Ce processus élimine les tensions de la structure et minimiser les contraintes résiduelles mais ne modifie pas sa dureté. Il est particulièrement adapté aux pièces présentant de faibles tolérances dimensionnelles et destinées à subir un traitement de finition.
     

Traitements de surface

Le traitement de surface consiste à ajouter un revêtement sur une pièce et à améliorer son état de surface à des fins esthétiques ou protectrices, de lui conférer une meilleure résistance à l'usure, à la corrosion ou à la chaleur. L'objectif est d'adapter la pièce à ces conditions d'utilisation. Voici les traitements que nous proposons grâce à nos partenaires spécialistes dans ce domaine.

  • Oxydation chromique incolore / colorée : Traitement électrolytique qui forme sur les pièces en alliage d’aluminium une couche d’oxyde d’épaisseur comprise entre 2 et 7 µm. Cette couche procure une forte résistance à la corrosion et permet une bonne adhérence à la peinture.
     
  • Oxydation sulfurique incolore / colorée / couche fine : Traitement électrochimique qui forme sur les pièces en alliage d’aluminium une couche d'oxyde poreux de 5 à 25 µm. Utilisé à des fins décoratives, une couche fine est appliquée (5 à 10 µm) pour améliorer la résistance aux rayures et à la corrosion en milieu peu agressif et/ou pour colorer la pièce. Utilisé à des fins de protection, une couche plus épaisse est appliquée (10 à 25 µm) pour améliorer les caractéristiques mécaniques de la surface : forte résistance à la corrosion et isolation électrique.
     
  • Oxydation dure colorée / noire : Traitement électrochimique qui s’applique aux alliages d’aluminium pour former une couche d'oxyde très dense et d’épaisseur comprise entre 30 et 80 µm. Cette couche, qui peut-être colorée ou noire, offre une très grande dureté, une très bonne résistance à l'abrasion et un fort isolement électrique et thermique.
     
  • Alodine 1200 : procédé chimique qui assure une protection longue durée contre l’oxydation des surfaces d’aluminium ou d’alliages légers ainsi qu’une très bonne adhérence et tenue des finitions. C’est un procédé simple et économique.
     
  • Surtec 650 : procédé chimique pour l’aluminium utilisé pour ses propriétés anticorrosives, de conduction électrique et son excellente base d’accroche pour les peintures et les colles. Le Surtec 650 tend à remplacer l’Alodine 1200 pour des raisons de sécurité et de respect de l’environnement.
     
  • Conversion Titane : procédé d’oxydation anodique appliqué au titane qui créé un film mince (de l’ordre du dixième de µm), compact et non poreux. Il facilite l’accroche des peintures et des colles et permet une coloration (or, argent, bleu) à des fins esthétiques.
     
  • Cadmiage blanc ou bichromaté : procédé électrolytique permettant d’améliorer la résistance à la corrosion des pièces d’acier, d’alliage de cuivre et d’alliage d’aluminium. Deux options de finition : blanche ou bichromatée.
     
  • Zingage bleu, bichromaté, jaune, vert ou noir : procédé électrolytique entrainant la formation d’une couche de zinc de 5 à 20µm à la surface d’une pièce d’aluminium, d’acier ou d’alliage cuivreux. Cette couche renforce la protection contre la corrosion et ajoute de la brillance à la pièce. Plusieurs finitions de couleur possibles.
     
  • Zinc-Nickel : opération de dépôt électrolytique d’alliage de zinc pur et de nickel qui procure d’excellentes tenues à la corrosion et à l’oxydation et renforce les propriétés d’adhérence d’une pièce en aluminium, en acier ou en alliage de cuivre.
     
  • Dégazage : traitement thermique de déshydrogénation d’une pièce ayant été fragilisée par l’hydrogène. Il peut être appliqué sur des pièces en aluminium, acier et alliage de cuivre.
     
  • Cuivrage : opération de dépôt d’un revêtement de cuivre à la surface d’une pièce d’aluminium, d’acier ou d’alliage de cuivre afin de la protéger de l’oxydation. Le cuivrage peut aussi être utilisé à des fins esthétiques ou en traitement préalable à un autre traitement.
     
  • Etamage : opération de dépôt d’une couche d’étain à la surface d’une pièce d’aluminium, d’acier ou d’alliage de cuivre afin de la protéger de l’oxydation, d’améliorer sa conductibilité et de favoriser les soudures ultérieures.
     
  • Nickel chimique moyen phosphore : traitement chimique permettant la création d’une couche de nickel sur des pièces en aluminium, acier et alliage de cuivre. Ce revêtement de nickel assure une protection très efficace contre la corrosion et offre de très bonnes propriétés de frottement et une excellente résistance à l’abrasion.
     
  • Nickel électro : opération de dépôt électrolytique de nickel sur des pièces en aluminium, acier et alliage de cuivre. Ce traitement permet de renforcer leur qualités mécaniques, de les protéger de la corrosion ou d’améliorer leur aspect esthétique.
     
  • Passivation Inox : traitement chimique qui permet de réactiver de façon homogène une couche compacte d’oxyde de chrome altérée lors de la fabrication. Il n’apporte aucun changement d’aspect.
     
  • Ebavurage : usinage chimique permettant l’ébavurage ou le polissage de pièces notamment aux géométries complexes.
     
  • Microbillage Humide : traitement abrasif qui permet de modifier l’aspect (effet satiné ou mat), d’ébavurer ou de préparer la surface d’une pièce avant mise en peinture.
     
  • Sablage Humide : traitement abrasif qui permet d'obtenir des surfaces faciles à nettoyer, non réfléchissantes et des finitions satinées lisses.
     
  • Dégraissage ultrasons : traitement à base d’ondes ultrasonores de hautes fréquences permettant de nettoyer les pièces (poussières, graisse…) fabriquées en toutes sortes de matériaux.